LE CAFÉ DU CLOÎTRE

ℹ️ Le Café du Cloître ferme ses portes jeudi 22 février au soir pour les vacances de février. Virginie vous accueillera de nouveau à partir de vendredi 1er mars, dès 8h15 🤗

Une raison de plus de venir à la Maison Saint-Louis-Beaulieu : “salon de thé”, “coffee shop” ou encore “tiers lieu”, le Café du Cloître vous accueille dans le cadre unique et chaleureux du cloître de la Maison Saint-Louis-Beaulieu pour un moment de détente et de plaisir.

Parquets en chêne, mélange de mobilier contemporain et ancien, canapés et tables basses au design nordique, comptoir en zinc, fauteuils en cuir aux lignes épurées, plaids, bougies d’ambiance, vitrines et présentoirs, vaisselle en porcelaine blanche : rien de manque pour être dans l’ambiance chaleureuse d’un authentique coffee shop ! Le charme inimitable du cloître avec ses
voûtes de pierre, sa fontaine et ses lagerstromias vous est accessible : aux beaux jours, prenez votre café 
au soleil et laissez vous porter par le calme des lieux… Moment unique garanti !

Bienvenue au Café du Cloître, qui contribue au charme et à la sérénité naturelle qui se dégage de ce lieu exceptionnel, 145 rue Saint-Genès à Bordeaux !

Horaires : du lundi au jeudi de 14h30 à 18h et le vendredi de 8h15 à 11h et de 14h30 à 18h.
👉 Informations complémentaires au 05 47 50 21 16.

 

Rencontre avec Virginie, responsable du Café du Cloître

👉 Comment es-tu arrivée ici ?
J’ai grandi en Bretagne (Brest), fait mes études de droit à Nantes où j’ai obtenu une maîtrise de droit européen et un DESS en droit de l’agro-alimentaire. Très vite, je me suis mariée, ai eu 5 enfants assez rapprochés dont je souhaitais m’occuper. Au départ de mon aîné, j’ai eu envie de travailler. J’ai rencontré Grégoire Darragon, alors directeur, à l’occasion d’une rencontre des Juristes Catholiques dont mon mari est membre. C’était en 2017. La rénovation de la Maison Diocésaine venait juste de terminer, tout était à inventer. Grégoire avait l’intuition qu’il manquait ici un tiers lieu, un lieu d’accueil, de repos, un espace propice aux rencontres pour quelques minutes ou quelques heures. Si j’avais au départ une vision assez réductrice de ma mission, dont je pensais à tort qu’elle se résumerait à servir des cafés, nous voilà 5 ans plus tard, et je suis de plus en plus épanouie au Café du Cloître.


👉 
En quoi consiste ton travail ?
Je suis responsable du Café du Cloître : “accueillir” et “servir”, les deux premiers mots de la devise d’Espace Beaulieu, ont un sens évident pour moi.

J’organise chaque mois les “Rencontres du vendredi matin”, conférences ouvertes à tous sur des thème liés à la foi, au développement personnel ou à la parentalité. Je pilote également les ventes saisonnières de créations d’artisans bordelais. Les personnes qui fréquent le Café du Cloître ont du temps, sont ouvertes à la discussion même concentrées derrière leur ordinateur portable ou happées par la lecture de leur livre.

👉 Qui sont les clients du Café du Cloître ?
Assez peu visible depuis la rue, les gens qui viennent au Café du Cloître en font véritablement le choix. Tous sont interpellés par la beauté du site, preuve que le beau parvient à l’âme. Le bouche-à-oreille fonctionne bien et lorsque l’on me demande des informations sur le lieu, je saisis toujours l’occasion de leur expliquer ce qu’est la Maison diocésaine. À ceux qui parlent d’”ondes”, de “fluides” ou encore d’”esprits” pour dire combien cet endroit est singulier, j’ose témoigner de ma foi et j’indique qu’il y a une chapelle ouverte en permanence. Une fois la porte du Café franchie, les gens reviennent. C’est une clientèle fidèle. Nous accueillons des gens du quartier mais aussi des professeurs des établissements scolaires alentour qui trouvent au Café du Cloître le cadre calme nécessaire à la correction des copies. Chaque mardi, il y a un cours de grec ancien où pendant 2 heures un petit groupe d’élèves décortique la Bible. Le vendredi après-midi, d’autres jouent aux cartes après les cours. Le lundi et le jeudi après-midi, 2 mamans font faire les devoirs à leurs filles. Et puis il y a les gens de passage qui viennent prendre un café en attendant que débutent les cours de l’Institut Pey Berland, ceux qui font simplement une pause dans leur journée de travail ou encore les malades de l’Institut Bergonié qui viennent se ressourcer dans un cadre réconfortant. C’est assez rythmé, très sympathique et il y a toujours un contact. Le Café du Cloître est aussi une porte d’entrée vers les autres activités d’Espace Beaulieu que sont la restauration, l’hôtellerie, l’événementiel pour les entreprises et pour les particuliers et le culturel.

👉 Qu’est-ce qui te plait le plus dans ton travail ? 
Incontestablement, c’est la rencontre. Je me dis que ma présence ici n’est peut-être pas due au hasard et que c’est au travers d’une écoute active de ceux qui le désirent, d’un sourire échangé, d’un accueil soigné, que j’exerce ma foi. Pourquoi je me sens si bien ici, qu’est-ce que j’y trouve, pourquoi je reviens… Si les gens se posent des questions, c’est tant mieux ! C’est peut-être là aussi le rôle du Café du Cloître, en lien avec la dernière partie de la devise d’Espace Beaulieu, “révéler”. J’ai été mère au foyer pendant 20 ans, j’ai parfois l’impression de tenir un peu ma maison ici et, sans orgueil de ma part, j’essaie de lui donner une âme… Comme dans beaucoup de domaines, l’on pense apporter aux gens en témoignant de notre vie et c’est souvent eux qui nous apportent et qui nous font du bien.


👉 Quel est ton meilleur souvenir depuis que tu travailles à Espace Beaulieu ? 
La discussion passionnante que j’ai eue avec un groupe de jeunes musulmans. Après de nombreux échanges sur nos religions différentes, nous avons pu partager nos valeurs et notre foi. Ils m’ont même dit vouloir rencontrer un prêtre pour discuter et entrer dans une Église…
Également le témoignage lumineux d’un couple, rescapé d’un grave accident de car au Maroc. Lui est resté paralysé à vie. Leurs sourires et leur bonne humeur communicative m’ont permis de prendre conscience de ma chance. Leur foi en Dieu m’a édifiée car tous deux n’étaient que dans l’action de grâces.

lES RENCONTRES DU VENDREDI MATIN AU CAFÉ DU CLOÎTRE

Les Rencontres du vendredi matin, ce sont des temps de rencontre entre les visiteurs du Café du Cloître et un conférencier, journaliste, acteur local ou responsable d’association qui s’exprime sur un thème lié à l’actualité ou à la parentalité.
Les Rencontres du vendredi matin sont ouvertes à tous !

LA CARTE

Amateurs de thé, de café ou amoureux du chocolat chaud : notre sélection de thés verts, thés noirs, Oolong, infusions de fruits et tisanes ravira les connaisseurs autant que les néophytes. Virginie est là pour vous conseiller et vous aider à choisir, en fonction de vos goûts ou de votre inspiration du jour ; laissez vous guider !

Et si vous vous laissiez tenter par la spécialité de la maison ? Le Chococcino, un délicieux chocolat chaud nappé d’une mousse de lait onctueuse…

Cliquez sur l’image ci-dessus pour consulter la carte.

Vous avez découvert et apprécié l’un de nos thés ? Repartez avec !
Tous nos thés, infusions et tisanes sont à emporter, en boîtes de sachets en mousseline ou en vrac (sachets hermétiques de 100g)

adresse

145 rue Saint-Genès
33000 BORDEAUX

NOS HORAIRES

lundi – vendredi :
8h – 20h

samedi : 8h30 – 13h30

dimanche : fermé

NOUS CONTACTER

N° de téléphone: 05.47.50.21.10

NOUS SUIVRE