Art & Expositions

 

Programmation des expositions de l’ESPACE BEAULIEU – Saison 2017-2018

4 expositions majeures vont se succéder pour la saison 2017-2018 à l’ESPACE BEAULIEU :

CHRISTOPHE CONAN – « ABSTRACTIONS »

  • Exposition / Vente de peinture : du 25 septembre au 25 novembre 2017
  • Vernissage : le jeudi 28 septembre 2017 à 18H30

 PASCAL DAUDON – « UN PAS DEVANT L’AUTRE »

  • Exposition / Vente de peinture et gravure : du 4 décembre 2017 au 3 février 2018
  • Vernissage : le mardi 5 décembre 2017 à 18H30

DINO ROOZI – « A REGARDER LA MER »

  • Exposition / Vente de peinture : du 14 février 2018 au 14 avril 2018
  • Vernissage : le jeudi 1er mars 2018 à 18H30

STEPHANE HAZERA – « DU VERBE PEINDRE »

  • Exposition / Vente de peinture : du 23 avril 2018 au 23 juin 2018
  • Vernissage : le jeudi 26 avril 2018 à 18H30
  • Visites guidées de l’exposition (inscription auprès d’ESCALES, DES ARTISTES ET BORDEAUX – Adeline Falières au 06.71.27.96.48 ou par email falieres.adeline@gmail.com)
    • Mardi 15 mai 2018 à 14H30
    • Samedi 26 mai à 11H00

Grégoire Darragon, Directeur


Expositions : La « Parenthèse Estivale » de BEAULIEU

Pendant l’été, ESPACE BEAULIEU ouvre ses espaces d’exposition pour accueillir des expositions éphémères, le temps d’une soirée, d’une journée, ou plus longues, des artistes renommés mais également des artistes peu connus, des associations ou des collectifs d’artistes, installés dans le quartier saint Genès ou à Bordeaux…

Un autre regard sur l’art, une autre façon de présenter des oeuvres et des artistes.

Programmation de la « Parenthèse Estivale » de Beaulieu 2017-2018

Regards croisés sur l’architecture de Bordeaux

  • Jeudi 31 mai à 18H30
  • Exposition photo, conférence, tombola, cocktail musical au profit de l’association PIERRE FAVRE pour financer une salle d’accueil destinée aux familles des malades en soins palliatifs à l’INSTITUT BERGONIE

Exposition MAIDER MAGREZ

  • Exposition de peinture du 26 juin au 8 septembre 2018

Regards croisés sur l’architecture de Bordeaux, Ambiance, Esthétisme et Minimalisme – Jeudi 31 mai à 18H30

  • Un événement organisé par l’ASSOCIATION PIERRE FAVRE ( www.asso-pierrefavre.org), en partenariat avec ESPACE BEAULIEU, pour financer une salle d’accueil destinée aux familles des malades en soins palliatifs à l’INSTITUT BERGONIE. Chaque photographe offrira une de ses photos qui sera à gagner lors du tirage au sort de la tombola. Les bénéfices seront intégralement reversés à l’Institut Bergonié :
    • 18H30 : Exposition photo de Laure BOUSSEAUD, Philippe BOUSSEAUD, Michelle COQUET
    • 19H15 : Conférence « Mon regard sur leurs yeux » par le Docteur Michelle COQUET
    • 20H00 : Tirage au sort de la tombola pour la remise de la photo offerte par chaque photographe
    • 20H15 : Cocktail musical dans le cloître de l’espace Beaulieu en présence des artistes et de la conférencière
  • Billetterie : https://www.helloasso.com/associations/association-pierre-favre/evenements/regards-croises-sur-l-architecture-de-bordeaux

 


Programmation musicale de l’ESPACE BEAULIEU – Saison 2017-2018

QUATUORS A BORDEAUX – Jeudi 24 mai 2018

Concert de quatuors à cordes d’un Quatuor d’élèves du Conservatoire Jacques Thibaud de Bordeaux et d’un Quatuor d’étudiants du PESMD Bordeaux Aquitaine, dans le cadre de l’édition 2018 du festival-Atelier de Quatuor à Cordes

  • Concert le jeudi 24 mai à 18H00 (durée : environ 1 heure)
  • Entrée gratuite, Inscriptions en ligne
  • Concert suivi d’une soirée tapas dans le jardin, en présence des Quators (Assiette de tapas : 5 €, Verre de vin : 3 €)

Quatuors à Bordeaux : Concert le jeudi 24 mai à 18H00 – Entrée gratuite

Dans le cadre de l’édition 2018 du festival-Atelier de Quatuor à Cordes et de son partenariat avec Espace Beaulieu, un concert gratuit sera donné dans le cloître de la Maison saint Louis Beaulieu. Quatuors d’élèves du Conservatoire Jacques Thibaud de Bordeaux et Quatuor d’étudiants du PESMD Bordeaux Aquitaine.

Jeudi 24 mai 2018 à 18H00

ESPACE BEAULIEU, Maison Saint Louis Beaulieu, 145 rue de Saint Genès – Bordeaux

Entrée gratuite

Inscriptions en ligne

L’édition 2018 du festival de Quatuors à Bordeaux en quelques chiffres, c’est 4 quatuors (ainsi qu’un quatuor des étudiants du PESMD et deux quatuors des élèves du Conservatoire de Bordeaux « Jacques Thibaud »), 5 concerts en ville, des ateliers ouvert au public tous les jours et tout cela du 22 au 27 Mai 2018 ! Espace Beaulieu est partenaire du festival de Quatuors à bordeaux.

Découvrez tout le programme en téléchargeant le programme : Programme 2018 QUATUORS A BORDEAUX

Retrouvez toutes les informations sur le Festival-Atelier de Quatuor à cordes sur le site QUATUORS A BORDEAUX


Horaires d’ouvertures et informations

Les espaces d’exposition sont ouverts :

  • Du lundi au vendredi : de 8H00 à 20H00
  • Le samedi matin : de 8H30 à 13H00

Informations du lundi au vendredi, de 9H00 à 16H00, au :

05.47.50.21.10


Exposition en ce moment : « Du verbe peindre », Stéphane HAZERA, du 23 avril au 23 juin 2018 – Espace Beaulieu, Bordeaux

DU VERBE PEINDRE

« Au commencement était le verbe …»*

Peindre est décliner le verbe. Décliner le verbe induit un « regard sur le monde [qui] est un projet de monde. » Le verbe peindre : une métaphore du monde. Car la métaphore ne décrit pas, elle ne distancie pas, elle invite, elle inclut autrui dans son périmètre pour que le regard sur le monde puisse aussi être le sien.

Le peintre ne montre pas, il représente car la peinture devient la seule alternative possible. Montrer reviendrait à traiter l’objet en son apparence nue, son degré zéro, son insignifiance, non son essence. Montrer repousse l’autre au-delà du sujet en ramenant la forme en une enveloppe vide sans chair, sans sens.

Dans l’espace formel créé, imposé, conduit, « métaphorisé » par l’artiste, grâce à cette distance où le monde est infini, la peinture occupe le lieu de l’« inconnaissable ». La peinture, « une éternité entrevue », espérée, reconstruite, dirigée vers l’Origine.

La toile devient l’objet qui passe, l’objet transitionnel, qui conduit ou égare pour mieux diriger, un catalyseur vers les libertés partagées par l’artiste et celui qui regarde son discours.

Peindre, peindre avec douleur, abandon, croyance, quiétude. La démarche devient alors une quête mystique puisqu’elle se veut une avancée vers l’essentiel, le général qui fonde la pierre commune à tous, l’absolu. Peindre, « c’est comme peindre des noms, ou mieux encore, peindre Le Nom. Non pas un nom mais Le Nom, le nom sans nom, le nom de Dieu et de son silence. »

Ainsi l’œuvre de Stéphane Hazera suit la crête instable, rigoureuse d’une démarche où « la forme juste est la représentation de l’absolu ». Ce travail d’ouvrier, de pénitent, d’artiste aimant la Vie constitue une traversée mystique humblement dissimulée par la polysémie des formes représentées.

Si l’effet d’une œuvre n’entre pas dans le cadre d’une réception mais assurément dans celui d’une opération, les créations de Stéphane Hazera procèdent puissamment du domaine opératif. L’apparente complexité de son propos recouvre une trajectoire constamment orientée vers l’essentiel.

Ce travail emprunte toujours des formes multiples qui semblent nous diriger vers un labyrinthe. Pourtant ces chemins ne sont pas détournés et toutes ces portes ouvertes/fermées conduisent vers la liberté d’être en harmonie avec le monde.

Rien n’est donné mais tout est offert à qui a le courage, la volonté de lâcher prise devant l’œuvre.

Jacques Lalanne

*citations empruntées à Stéphane Hazera


Vernissage de l’exposition « Du verbe Peindre » de Stéphane HAZERA, jeudi 26 avril 2018

Grégoire DARRAGON, Directeur d’Espace Beaulieu – Adeline FALIERES, Présidente d’Escales des Artistes et Bordeaux – Ellen HAZERA

 

« Chers artistes, vous le savez bien, nombreuses sont les stimulations, intérieures et extérieures, qui peuvent inspirer votre talent. Cependant, toute inspiration authentique renferme en elle-même quelque frémissement de ce «souffle» dont l’Esprit créateur remplissait dès les origines l’œuvre de la création. En présidant aux mystérieuses lois qui régissent l’univers, le souffle divin de l’Esprit créateur vient à la rencontre du génie de l’homme et stimule sa capacité créatrice. Il le rejoint par une sorte d’illumination intérieure, qui unit l’orientation vers le bien et vers le beau, et qui réveille en lui les énergies de l’esprit et du cœur, le rendant apte à concevoir l’idée et à la mettre en forme dans une œuvre d’art. On parle alors à juste titre, même si c’est de manière analogique, de «moments de grâce», car l’être humain a la possibilité de faire une certaine expérience de l’Absolu qui le transcende.

Au seuil du troisième millénaire, je vous souhaite à tous, chers artistes, d’être touchés par ces inspirations créatrices avec une intensité particulière. Puisse la beauté que vous transmettrez aux générations de demain être telle qu’elle suscite en elles l’émerveillement ! Devant le caractère sacré de la vie et de l’être humain, devant les merveilles de l’univers, l’unique attitude adéquate est celle de l’émerveillement.

De cet émerveillement pourra surgir l’enthousiasme dont parle Norwid dans la poésie à laquelle je me référais au début. Les hommes d’aujourd’hui et de demain ont besoin de cet enthousiasme pour affronter et dépasser les défis cruciaux qui pointent à l’horizon. Grâce à lui, l’humanité, après chaque défaillance, pourra encore se relever et reprendre son chemin. C’est en ce sens que l’on a dit avec une intuition profonde que «la beauté sauvera le monde ».

La beauté est la clé du mystère et elle renvoie à la transcendance. Elle est une invitation à savourer la vie et à rêver de l’avenir. C’est pourquoi la beauté des choses créées ne peut satisfaire, et elle suscite cette secrète nostalgie de Dieu qu’un amoureux du beau comme saint Augustin a su interpréter par des mots sans pareil : «Bien tard, je t’ai aimée, ô Beauté si ancienne et si neuve, bien tard, je t’ai aimée !

Puissent vos multiples chemins, artistes du monde, vous conduire tous à l’Océan infini de beauté où l’émerveillement devient admiration, ivresse, joie indicible ! »

Extrait de la lettre de Jean Paul II aux artistes, du 4 avril 1999, lu par Grégoire DARRAGON, Directeur d’Espace Beaulieu, le 26 avril 2018 lors du vernissage de l’exposition « DU VERBE PEINDRE » de Stéphane HAZERA

 

           

Duo de Violon et Alto, par Jean Sébastien HUBERT et Marie STEINMETZ

Hier soir, la soirée de vernissage fût magnifique : les oeuvres de Stéphane HAZERA s'intégrant à merveille dans la Maison Saint Louis Beaulieu, le récital de violon et alto donné par Marie Steinmetz et Jean-Sébastien Hubert résonnait divinement…Inoubliable !Merci…

Publiée par Espace Beaulieu sur vendredi 27 avril 2018


Petit aperçu des œuvres de l’exposition « Du verbe peindre » de Stéphane HAZERA, du 23 avril au 23 juin 2018, Espace Beaulieu

  Verbe / acrylique sur bois / 150  x  128 cm

  Chalosse florentine /  146 x 114 cm / huile sur toile

  L’oiseau bleu / huile sur toile /  146 x 114 cm / collection Lycée Montaigne

  Platon n°1 / huile sur toile / 162 x 132 cm


ESPACE BEAULIEU : 1 000 M2 POUR ACCUEILLIR VOS EXPOSITIONS ET EVENEMENTS ARTISTIQUES A BORDEAUX

« L’Espace Beaulieu bénéficie d’un cadre exceptionnel et parfaitement adapté à l’organisation d’événements artistiques et culturels à Bordeaux : Concerts, récitals, expositions de peintures, de sculptures, mais également des projections de films et de vidéos.

Les halls, salles de réunion et de réception de l’Espace Beaulieu, et les salles à manger du restaurant Le Beau Lieu accueillent toute l’année des expositions d’artistes réputés. L’Espace Beaulieu donne régulièrement l’occasion à des artistes encore peu connus du grand public de faire découvrir leurs oeuvres et leur talent.

Le cloître et la chapelle, qui peuvent accueillir chacun plus de 200 personnes, sont des endroits rêvés pour organiser à Bordeaux des concerts d’orchestres, de quatuors, de solistes. La sérénité des lieux et l’acoustique merveilleuse du cloître font d’espace Beaulieu l’une des plus belles scènes de Bordeaux. »

Grégoire Darragon, Directeur

 

Espace Beaulieu : Un cloître d'une acoustique exceptionnelle
Le cloître : une acoustique idéale et un lieu magique pour organiser un concert à l’Espace Beaulieu

Exposition « A REGARDER LA MER » par Dino ROOZI – du 14 février au 14 avril 2018

« Homme libre, toujours tu chériras la mer ! » Cette phrase de Baudelaire, s’applique merveilleusement à Dino Roozi, artiste plasticien à qui les challenges et les horizons lointains n’ont jamais fait peur. Si Dino partage la fascination de Charles Baudelaire pour la mer qu’il croit à notre image. A travers son art, le peintre aborde des sujets récurrents tels que la Mer et la Femme mais aussi de société, tels que les événements du printemps arabe ou encore les prisons du Mexique et surtout et à jamais, la liberté de vivre passionnément, d’aimer, de créer, de s’exprimer… et de prendre le temps de REGARDER. Une cinquantaine d’acryliques sur toile autour de la Mer nous offrent ici une respiration, une légèreté et une esthétique dans laquelle les parfums, les couleurs et les sons se répondent. On peut entendre le ressac de la mer, sentir la chaleur des reflets or du soleil ou se poser sur un aplat de couleur. Magnifié par la découverte de Nicolas de Staël, Dino s’est pris de passion pour la peinture. Hédoniste et virevoltant, on retrouve cette fougue dans son travail atypique, tantôt haut en couleur, tantôt monochrome. Le peintre manie le couteau, le pinceau et autres instruments à l’acrylique et à l’huile. Il incorpore des matières et utilise parfois la feuille d’or. Dino Roozi a fréquenté  l’Ecole des Beaux-Arts, et l’Institut Français de la Photographie à Paris dans les années 60 et La Coupole aussi.. Il obtient le 2ème Prix des Beaux-Arts de Nevers en 1967. Et de 1968 à 1993, il crée La Galerie du Bras de Fer et fonde le Mouvement des 3 A à Montpellier A. Révélé par son travail de plasticien, il enseigne la céramique et le modelage et enchaîne les expositions personnelles et collectives en France et à l’étranger et obtient des prix à Paris et à Aix-en-Provence. En 1995, il expose à Miami, puis Milan, Nice et Florence… Irrémédiablement attiré par l’Autre, il crée, à côté de sa peinture, des œuvres numériques, ou « portrait Pop’Art ou Bab’Art » comme il le nomme. Procédé qu’il développe depuis quelques années aussi bien à Paris qu’en Province, en réalisant d’après une ou plusieurs photos fournies, un portrait personnalisé des êtres qu’il rencontre. Il s’agit de juxtapositions d’images qui révèlent avec humour et finesse les traits de la personnalité humaine, de son environnement et de ses passions  présentées sur canson marouflé sur bois, ou sur toile. Parisien d’origine, Dino est désormais installé dans le sud de la France où il a jeté son dévolu depuis 1970. Il est devenu un pur produit du midi où il apprécie son art de vivre, la mer, ses couleurs, ses vins et ses mets. Du haut de ses multiples expériences, on peut dire que Dino a eu plusieurs vies tant il est amoureux de la vie et des êtres et tant il a exercé de métiers ; artiste, potier, céramiste, créateur de plusieurs restaurants ou la cuisine et la peinture se retrouvaient dans une histoire de couleurs et de senteurs. Tantôt, galeriste, animateur de radio, mais toujours passionné de voiles, il continue aujourd’hui de peindre et reste un éternel adolescent  dynamique et curieux de tout et touche-à-tout ! Dino a ouvert le champ des possibles et est un exemple de liberté et de créativité dans ce monde taciturne. A regarder la Mer ! A regarder Dino ! Un artiste à connaître, un être à aimer !

Marie Sargos Teisserenc


Un aperçu des oeuvres de l’exposition « A REGARDER LA MER » de Dino ROOZI, du 14 février au 14 avril 2018 – ESPACE BEAULIEU, Bordeaux

48 toiles à découvrir dans différents espaces…

426 – 100 cm x 100 cm – Il est midi…

« Il est midi… le sable est très chaud, le soleil est au plus haut, les enfants sont remontés de la plage, les mamans, enfin seules se baignent dans l’eau bleue et les papas boivent leur pastis…chez Huguette. » Dino ROOZI.

 


538 – 72 cm x 92 cm – Bricoles 02

« Dans Venise le long des canaux des morceaux de bois de toutes les couleurs jaillissent de l’eau trouble. » Dino ROOZI.


516 – 50 cm x 50 cm – Aqua alta

« Venise… » Dino ROOZI.


554 – 81 cm x 100 cm – L’atelier de Bellini

« Dans le calme de son atelier Giovanni Bellini peint « La Vierge et l’enfant Jésus », qui se trouve exposée à la Galleria dell Accademia à Venise. » Dino ROOZI.


364 – 80 cm x 116 cm – Ko Phiphi

« Une île au milieu de l’océan, des rochers au large, une eau translucide, des bateaux bariolés traversent la mer …le paradis peut-être, pour moi certainement. » Dino ROOZI.

 


Exposition « UN PAS DEVANT L’AUTRE » par Pascal DAUDON – du 4 novembre 2017 au 3 février 2018 – ESPACE BEAULIEU, Bordeaux

Pascal DAUDON, artiste plasticien, « transformiste » d’objets en œuvres d’art, aime les histoires, la forêt et la terre, travaille la nuit, grave des tables. Il donne à voir sa vision du monde à travers des œuvres chargées de sens et de symbolique, vision puisée dans sa source intérieure et féconde. L’humain est toujours au cœur de son travail, c’est son leitmotiv. C’est ainsi qu’il faut toujours rentrer dans ses œuvres où sont toujours contenues des ombres portées de personnages de son entourage, qui ont posé pour lui et deviennent ainsi les témoins et véhicules d’un voyage poétique. Dans les salles de l’Espace Beaulieu, l’artiste présente un choix d’œuvres inspiré de son parcours personnel du sacré. Que ce soit en gravant sur des plateaux de tables ou des chaises en formica, ou en faisant chanter la couleur du crayon et de l’encre sur des surfaces en bois et en papier, ses créations le relient humblement au monde, aux humains dans leur histoire, et alimentent sa méditation.

Une création après l’autre, comme autant de pas posés, avec calme, patience, et toujours avec un sourire serein et bienveillant, l’artiste nous propose des moments intimes, des émotions qu’il espère positives. Ses dernières œuvres ont été pensées et réalisées pour cette exposition. La table est souvent présente comme symbole de partage et de rencontre, où tout peut se passer, se jouer, se dire, s’écrire, se dessiner et se graver pour l’éternité. Les pieds qui nous relient à la terre et nous permettent d’avancer « un pas devant l’autre » ponctuent cette exposition dans un parcours initiatique et poétique.

L’exposition présente dans la même démarche artistique un ensemble d’œuvres plus picturales, sur papiers et bois, sur des thèmes mythologiques. Le modèle qui pose pour l’artiste choisit un être mythologique, Pascal DAUDON joue avec l’ombre portée du corps et le mythe choisi pour construire ce qui deviendra une œuvre colorée, où se mêlent avec harmonie l’humain, les animaux, la végétation, l’histoire et la culture de différentes époques, de différents rivages.

Grégoire Darragon, Directeur


Un aperçu des oeuvres de l’exposition « UN PAS DEVANT L’AUTRE » de Pascal DAUDON

 Fragment de la maison des songes 14

 

 Mythos 5, Leda et le cygne

 

 Saint François, le loup et les oiseaux

 


Exposition « ABSTRACTIONS » par Christophe CONAN – du 25 septembre au 25 novembre 2017 – ESPACE BEAULIEU, Bordeaux

L’exposition « ABSTRACTIONS » de Christophe CONAN dévoile une soixantaine d’oeuvres, dont 40 inédites, sur 600 m2.

Christophe Conan, artiste bordelais, présente du 25 septembre au 25 novembre 2017 une exposition de ses œuvres, ou anthologie de son travail, pour donner à voir des sculptures, des bas-reliefs, des peintures sur bois et sur toiles depuis ses débuts en 1989 et jusqu’à ses toutes dernières créations qui tendent aujourd’hui vers l’abstraction entre « rupture » et « continuité ».
Le vernissage a eu lieu le Jeudi 28 septembre à 18h00 en présence de Monseigneur Jean-Pierre Ricard, Archevêque de Bordeaux. Après les discours de la Direction et de Monseigneur Ricard sous le chêne de Mambré (sculpture de Christophe CONAN et emblème de la Maison Saint Louis Beaulieu), la soirée qui a réuni 200 personnes s’est prolongée dans le cloître, avec une dégustation des vins du Château de Cérons, un duo de flûte et harpe, et un cocktail servi par le Restaurant LE BEAU LIEU… Une très belle soirée !

Grégoire Darragon, Directeur

 

Exposition ABSTRACTIONS

Exposition "ABSTRACTIONS" de Christophe Conan – Artiste, du 25 septembre au 25 novembre 2017, Espace Beaulieu, Maison saint Louis Beaulieu145 rue de Saint Genès à Bordeaux.Vernissage jeudi 28 septembre à 18H00 en présence de Monseigneur Ricard, Archevêque de Bordeaux.En partenariat avec Transmission, RCF Bordeaux, Château de Cérons

Publiée par Le Beau Lieu sur lundi 25 septembre 2017


13 juillet 2017 – La programmation des expositions 2017-2018 est en cours de finalisation

« Dès le mois de septembre et jusqu’à fin juillet 2018, Espace Beaulieu organise une première série d’expositions qui vont se succéder sans interruption jusqu’en juillet 2018. Cette programmation, ainsi que l’organisation des expositions et des vernissages, est faite en collaboration avec des conseiller artistiques, acteurs reconnus du milieu artistique Bordelais. Nous dévoilerons la programmation au cours du mois de septembre, mais l’exposition qui va inaugurer cette activité d’Espace Beaulieu peut déjà être révélée : Il s’agit de l’artiste Christophe CONAN, que nous allons exposer dans un registre totalement inédit du 25 septembre au 25 novembre. Le vernissage est déjà fixé au jeudi 28 septembre, à 18 heures. Une date à inscrire absolument dans votre agenda de la rentrée ! »

Grégoire Darragon, Directeur

 


20 juin 2017 – Concert du 15 juin en images

Le cloître a magnifiquement mis en valeur les sonorités des instruments. La météo était avec nous et le public enchanté et transporté.

 

Le cloître accueille concerts et expositions Exposistions et événements artistiques : concert dans le cloître d'Espace Beaulieu


6 juin 2017 – Concert dans le cloître de la Maison saint Louis Beaulieu, jeudi 15 juin 2017, à 20h00

Concert du quatuor du Pôle d’Enseignement Supérieur de Musique et Danse

Le programme :
Quatuor à cordes ‘‘Rosamunde’’ de Franz Schubert
Quatuor avec hautbois de Domenico Cimarosa

Avec Laurent Gignoux, Directeur du PESMD Bordeaux Aquitaine

En partenariat avec Quatuors à Bordeaux, RCF Bordeaux, la Maison saint Louis Beaulieu